Bruno

Benattar

Bruno Benattar est né en 1951 à Alger qu’il quitte à l’âge de deux ans. Ses parents s’installent à Nancy. Là, il poursuit des études de sciences économiques et de sociologie. Fortement influencé par les mouvements sociaux de mai 1968, il milite activement dans des mouvements pacifistes, non marxistes et non violents tout en s’initiant aux arts martiaux, qu’il pratique encore aujourd’hui. Refusant de s’intégrer immédiatement dans la vie professionnelle, il voyage et visite le monde. Ainsi, il exerce les métiers de moniteur de voile et de plongée bouteille à l’étranger.

Puis, pendant près de trente ans, il travaille comme consultant en droit social. Il publie de nombreux articles et ouvrages spécialisés dans ce domaine. Ses activités ne l’ont jamais empêché, outre les voyages à travers le monde en Afrique, en Amérique Latine et sur l’Arc Antillais. Peu importe que ses périples se soient déroulés sur mer en tant que capitaine ou que simple équipier, ou sur la terre ferme.

Durant toute sa vie, il a visité et séjourné en Asie, depuis l’Inde jusqu’à la Chine en passant par Bornéo et le Japon. Il reste séduit par ce continent, sa littérature, ses massages, sa médecine, son mode de vie et ses cultures diversifiées.

Aujourd’hui à la retraite, après s’être partagé entre l’Italie et la France, il réside dans le Vaucluse. Il continue toujours à plonger et à naviguer sur son voilier, sans oublier les arts martiaux.

Pekigniane.com                Facebook

Présence

Samedi 9 oct. 2021
Dimanche 10 oct. 2021

"Banquet Asiatique"

Edition du Lys bleu - A paraître

Compliqué d’assassiner quelqu’un en période de confinement. Pourtant, on avait déjà identifié notre invitée et le mode opératoire. Pas question de me faire aider par Annabella, d’autant qu’elle entend se présenter à l’Isle sur la Sorgue, sur une liste municipale d’opposition. La pauvre ! Elle ne s’est souvenue que sur le tard, du vieux slogan : Élections, piège à cons. Heureusement, qu’avec son métier d’infirmière, elle me procurera tous les ingrédients nécessaires pour accomplir ce nouveau crime parfait. Quant à Charles, je ne compte pas vraiment sur lui. Seule Jenny va me donner un coup de main pour préparer le banquet à l’attention de cette jolie Coréenne.

Que voulez-vous, à nous cinq, nous avions décidé de faire passer à la trappe les fantômes de notre passé qui nous pourrissent la vie. Pour l’heure, nous allions libérer Kazuo de son giri. J’utiliserai l’arme de toutes les femmes : La séduction. Qu’a-t-elle fait, cette chienne de Coréenne pour mériter cela ? By Jove, ne m’ennuyez pas avec des détails ! Je l’ignore totalement et m’en moque. So, nous nous apprêtions à commettre un autre crime parfait. J’en serai d’ailleurs une malheureuse victime collatérale.

Il ne reste plus qu’à choisir l’auteur de ce crime abject à livrer en pâture à la police et à la presse. Le choix ne manque pas, car finalement : Tous pourris, même combat, le peuple aura leurs peaux. Mon scénario vous semble alambiqué ? Pourtant, il est d’une telle simplicité que même la gendarmerie va croire à cette duperie.

"Festin Celte"

Edition du Lys bleu - A paraître

Quand la fée Viviane vous supplie de la rejoindre pour échapper à la terrible Banshee qui vient vous emporter dans le royaume des morts, on n’hésite pas un instant. Cette dernière vous promet les flammes de l’enfer, quand la première vous invite dans le monde merveilleux d’Avallon. Pour y accéder, rien de plus simple, il suffit juste de goûter les mets savoureux préparés rien que pour vous.

Sauf que, même pendant Halloween, les fées n’existent pas, et que moi Annabella, avec ma complice Jenny accompagnées de Kazuo et de Charles, avons monté un scénario délirant pour éliminer ce cochon d’Irlandais.

Que voulez-vous, à nous cinq, nous avions décidé de faire passer à la trappe les fantômes de notre passé qui nous pourrissent la vie. Pour l’heure, nous allions débarrasser Moira de son cousin. Ce qu’il a fait, je n’en ai pas la moindre idée.

Avec cet invité, nous avions juste envie de nous amuser.

Bref, nous nous apprêtions à commettre, un nouveau crime parfait. De quelle manière ? C’est très facile. On amène un SDF inconnu au suicide dans une affaire criminelle qui n’en est pas une. Comment cela, vous ne comprenez rien ? Ça tombe bien parce que la police non plus. Peu de chance de se faire prendre, car les fées et les lutins n’appartiennent pas à ce monde.

Je sais, le scénario vous semble alambiqué mais il est d’une simplicité biblique. Vous ne voulez pas que nous dînions ensemble rien que tous les deux, dans un lieu fabuleux. Là, je vous l’expliquerai dans le détail pendant que vous dégusterez votre dernier repas préparé par mes soins. Vous allez adorer. Alors, vous venez ?

"Lynn Carter"

Edition du Lys bleu - A paraître

On pourrait écrire des dizaines de romans sur et à propos de Lynn Carter. Ethnologue prometteur, disciple de Lévi-Strauss et de De Scola, elle était titulaire d’une chaire à Oxford en Angleterre, à Berkeley aux États-Unis et bien entendu au Collège de France à Paris. Elle possédait la double nationalité britannique et belge. En effet sa mère, une noble, de vieille famille irlandaise, a épousé un diplomate belge.

Pendant que son père exerçait sa profession en France, elle a fait ses études à Paris. Sa thèse sur les « Mythes communs à toutes les civilisations » a été vulgarisée dans le grand public. Cet ouvrage a même été un best-seller, traduit dans presque toutes les langues.

Extrêmement brillante, on lui prédisait le plus grand avenir. Ses travaux font toujours référence. Comme son mari, âgé de moins de quarante ans au moment de leur première expédition, ils appartenaient chacun à de riches familles. Elle a publié de nombreux ouvrages, qui font autorité, sur notamment, les minorités de l’Asie du sud-est et des tribus indiennes du continent nord-américain.

Grande sportive, elle pratiquait arts martiaux, tir à l’arc, danse, plongée, voile. Elle pilotait toute sorte d’engins à moteur.

Bien que n’ayant aucun lien de parenté avec son mari, paradoxalement, ils portaient déjà le même nom. Signe du destin, ont prétendu certains. Son mariage, avec (son mari,) Erwan, a été considéré comme un des plus beaux mariages du siècle. En effet, ils étaient tous deux beaux, intelligents, fortunés et bénéficiant déjà à 32 ans d’une solide notoriété.

Lynn Carter a été la seule à pouvoir organiser des expéditions à Pekigniane avec la collaboration du Bobun.

Les expéditions, organisées par d’autres scientifiques, n’ont fait que confirmer les travaux de Lynn Carter et de son mari Erwan. Tous les autochtones, Buns et Chevaliers-lumière les ont souverainement ignorés, voire méprisés.

Apéritif Bleu marine - Invitation ciblées sur l'Isle

Editions du Lys bleu - 2020

Apéritif Bleu marine – Invitation ciblées sur l’Isle

Science-Fiction, fantastique & terreur

Tuer quelqu’un, c’est comme braquer une banque. D’abord, tu places poliment une arme sous le nez des employés. Après, tu sors calmement avec l’argent. Puis, tu salues aimablement au passage les gendarmes. Ensuite, tu rentres tranquillement chez toi, sans qu’aucune liasse ne t’explose au visage en maculant ton butin d’un produit indélébile. Puis, tu franchis élégamment la frontière. Enfin, tu profites sereinement de ton butin dans un pays sans accord d’extradition. Simple, non… Assassiner plusieurs personnes reste un peu plus compliqué. Jenny comme Annabella souhaitaient faire passer leurs maris à la trappe, Moira son cousin et Kazuo se libérer de son giri. Quant à moi, cela ne vous regarde pas. Cela constituait un véritable casse-tête. Pas question de renoncer ! Pourtant, avec un seul cheveu, la police scientifique et la médecine médico-légale découvrent le film regardé à la télé trois jours avant et le détail d’un repas pris depuis plusieurs mois. Entre la vidéosurveillance, le bornage téléphonique et l’analyse de notre disque dur, notre vie la plus intime ne possède plus aucun secret. Même sans cadavre ni mode opératoire, nous serons condamnés pour guet-apens et homicide volontaire avec préméditation, en bande organisée. Mobiles ou pas, nous risquons la prison à perpétuité. Pas très sympa ! Avec notre premier invité, il ne restait qu’à trouver le bon mode opératoire, sans pour autant mépriser les plaisirs de la table. Attiré par les femmes, l’alcool et l’argent, il suffisait de le séduire et de monter un boniment sur un prétendu trésor englouti pour l’entraîner dans les abysses de ses mirages. Pas très compliqué ! Attention, il fallait tout envisager surtout l’imprévisible. Un seul petit grain de sable enrayerait cette mécanique parfaitement huilée. Rassurez-vous, nous sommes méthodiques, précautionneux et prudents. Comment ? Je prétends cela pour me rassurer ? C’est fort possible. Bref, nous nous apprêtions à commettre, un premier crime parfait. Les autres viendraient ultérieurement.

Ouragan sur la mémoire

Editions du Lys bleu - 2020

Ouragan sur la mémoire

Science-Fiction, fantastique & terreur

Quand Corben, un de mes amis aïkidoka à l’Isle sur la Sorgue, a été retrouvé mort vêtu de son keïko-ji et de son hakama, les deux carotides tranchées et un tantô dans le cœur, au milieu d’un champ de basilic, cela m’a vraiment mis en vrac. De surcroît, Ambre, son amie, a également disparu. Comme, aucun des deux ne possède ni identité ni existence légale, la police n’a rien compris. En fait, il n’y a que moi qui connaisse l’identité de la victime, l’auteur, le mode opératoire, les circonstances du décès, ainsi que les raisons pour lesquelles on en est arrivé là. Tout cela n’a aucun sens. Dire la vérité n’apporte que des malheurs. D’ailleurs, si je la racontais cette vérité, personne ne la croirait. On ne se bat pas contre un fantôme. On ne peut l’arrêter, ni le juger, ni le condamner et encore moins l’emprisonner. Un fantôme, pourquoi un fantôme ? Non, il ne s’agit pas d’un revenant, juste d’une manière de parler. Soyons sérieux, les fantômes, cela n’existe pas.  Tout a commencé quand j’ai pris mon premier commandement. Parce que finalement, il existe deux sortes de gens : il y a les vivants et ceux qui sont en mer. Bien plus tard, au large de Gênes, on a recueilli ces naufragés qui ont justement ouvert une école d’aïkido en Italie à Taggia sur la Côte des fleurs en Ligure. Alors, quand les deux clubs se sont rencontrés et qu’on nous a offert ces plants de basilic… Quand je raconte cela à cette inconnue rencontrée par hasard… Mais, est-ce bien par hasard ? Quel rôle joue-t-elle et pourquoi son insistance à vouloir absolument découvrir la vérité ? Peu importe, comme elle, vous allez ouvrir de grands yeux ébahis et considérer mon récit avec scepticisme, pour finalement me prendre pour un individu étrange et certainement un mythomane. Pour suivre son exemple, vous ne manquerez pas d’inventer des solutions simplistes comme une histoire de cœur, d’argent ou de guerre entre écoles d’arts martiaux. Alors là, vous n’y êtes pas du tout.

Seth : le bobun – Sur l’état de divinité et le militantisme syndical

Editions du Lys bleu - 2020

Seth : le bobun – Sur l’état de divinité et le militantisme syndical

Science-Fiction, fantastique & terreur

Est-il un Dieu qui rêve qu’il est délégué syndical ou un délégué syndical qui rêve qu’il est Dieu ? Est-il le Dieu démiurge de Pekigniane qu’il s’évertue de créer ? N’est-il pas plutôt un homme, qui un soir de beuverie, à la suite de circonstances particulières, se trouve parachuté dans une aventure qu’il ne maîtrise pas et à laquelle il ne comprend rien ? N’est-il pas aussi devenu délégué syndical d’une entreprise, en essayant simplement de résoudre les difficultés des salariés face à un employeur autocrate, aux activités mystérieuses et mortelles pour celui qui tenterait de les dévoiler au grand jour ? N’est-il pas simplement, Serge Behan, un homme comme vous et moi, pétri d’humour et d’humanisme, confronté à la cruauté de deux mondes dans lesquels il bascule au gré des évènements ? Peut-être aussi, n’est-il qu’un pantin, manipulé par Christiane Jambart, sa Directrice des ressources humaines, Lynn Carter, sa vieille amie ethnologue et Lilith, la Maudite qui souhaite se débarrasser de son insupportable immortalité. Il est devenu Dieu et délégué syndical, contre sa volonté. L’interférence et l’interaction des deux univers le déstabilisent. Maintenant, il lui reste à choisir son monde et ses amours.

Asylie, la cruelle : Pirate et vampire – Chroniques de Pekigniane

Editions du Lys bleu - 2019

Asylie, la cruelle : Pirate et vampire – Chroniques de Pekigniane

Science-Fiction, fantastique & terreur

À l’origine, j’ai été conçue pour dispenser du plaisir, pourtant celle que j’ai surnommée Kitty est terrorisée. Qui ne le serait pas ? Je lui ai promis de croquer son cœur juteux. Que voulez-vous ? je suis une Shamblô assoiffée de sang. Il est dans ma nature de vampire de me nourrir du liquide délicieux, si chaud, si goûteux et si suave de mes proies.
Mais avant, ce qu’elle subira me permettra aussi de déguster ses émotions. Plaisir dont le nom n’a pas été inventé ou douleur fulgurante innomée, les deux me satisfont. Selon mes précieuses envies, elle bénéficiera tant de mes sévices que de mes douces attentions.
Avant, pour bien la savourer, je dois la préparer à mon goût, elle n’en sera que plus savoureuse. Je suis une raffinée et non un monstre. Je ne force jamais ma victime. Je souhaite qu’elle se donne, qu’elle s’offre pour mieux pouvoir la déguster lentement. J’en ai déjà le sang qui me monte à la bouche… Afin de mieux la séduire, je lui narre ma vie de pirate.
Conçue aussi comme une arme de guerre par Lilith la Maudite, j’ai reçu pour mission de combattre sur mer comme sur terre, les Shylocks qui menaçaient d’anéantir le royaume de Titan. Plus tard, j’ai participé à la guerre de succession de l’empire Mu. Puis, j’ai anéanti sur mer les Hordes Mardokhans. Ma dernière mission d’importance : ruiner l’Empire de Charles Quint. Mon ultime action d’éclat : la prise et le sac de Veracruz.
Des exactions, j’en ai commis, mais qu’y puis-je, c’est ma nature. Certains nous considèrent mes semblables et moi, comme des monstres de cruauté et de perversité. Ils souhaiteraient nous voir disparaître de la surface du monde. Ils nous tendirent des pièges ignobles pour nous anéantir et nous firent des procès insensés. En vain. Nous avons passé les siècles et les millénaires et nous sommes toujours là.
Cela ne m’écartera en aucune manière de ce pourquoi je suis ici : Croquer le cœur de Kitty. Peu m’importe ses suppliques et ses efforts pathétiques, afin d’échapper à mes crocs. Je n’éprouve aucune pitié, non vraiment aucune, car je suis une Shamblô. Je sens que je vais me régaler.

Angel : la pervertie – Déchéance et splendeur d’une Call girl

Editions du Lys bleu - 2019

Angel : la pervertie – Déchéance et splendeur d’une Call girl

Science-Fiction, fantastique & terreur

Drôle de fille que cette Angel. Elle avait un avenir tout tracé la menant vers le succès. Elle serait ingénieure probablement centralienne et épouserait le fils d’un capitaine d’industrie. Qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête pour qu’elle envoie tout promener, malgré la désapprobation de ses parents, pour partir aux Antilles ? Est-ce le suicide de son amie ou ses expériences professionnelles malheureuses durant sa vie estudiantine ? Ses amitiés dans les milieux anarchistes y ont sans doute contribué. Sa propre mort l’a bouleversée. Durant ce passage, elle a découvert la jalousie, la veulerie humaine et les trahisons. Pour se venger, elle change radicalement de vie. Quel est le rôle de ceux qui la guident ? Madeleine, cette femme mystérieuse, l’oriente insidieusement vers un autre métier : celui de call-girl de luxe. Son ami, Jean-Paul Caronte, l’amène à espionner pour un étrange groupe anarchiste. Sandrine Fecoeur, cette femme étrange, la pousse à la débauche tout en la protégeant. Subitement, elle se sent manipulée. Guidée par ses sentiments, après sa rencontre avec Ashley, elle tente de reprendre en main son destin. Tout cela possède-t-il une connexion avec le monde de Pekigniane ?

Cecily : L’Hermabun

Editions du Lys bleu - 2019

Cecily : L’Hermabun

Science-Fiction, fantastique & terreur

Seth le diabolique, en avait assez des cultures d’hommes. Alors, il crée un monde de femmes. Il en avait assez de la pensée unique. Alors, il crée les hermaphrodites, le sexomorphisme et le polymorphisme. Il en avait assez des structures sociales traditionnelles. Alors, il crée le trisme légitimant le ménage à trois. Il en avait assez du monde de frustration. Alors, il crée un monde de plaisir.

Le Bobun pris d’une folie créatrice parachève son oeuvre. Alors, il crée le monde et sa gardienne La Mabun, Lilith la maudite ; l’entre-monde avec Lidji, celle qui a renoncé. Pour le sur-monde, il attend l’Hermabun, Cecily, la ténébreuse.

Bumberry : L’Archibun

Editions du Lys bleu - 2019

Bumberry : L’Archibun

Science-Fiction, fantastique & terreur

Est-il simplement un brave touriste, dont la femme, Rachel, aurait disparu à Pekigniane? Est-ce pour cela que pendant des années, il a erré dans tout Pekigniane à sa recherche et que, pendant les nuits de la pleine lune, il se gave de psah et aborde tout un chacun en demandant : « Vous avez vu Rachel? ».

Quel mystère constituait sa vie d’avant, dans le monde? Comment expliquer sa disparition subite peu avant les guerres du Psah?

Aurait-il retrouvé sa femme et serait-il rentré en Grande-Bretagne, ou aurait-il émigré au Château-lumière? Peut-être n’est-il qu’une crapule travaillant pour la CIA et l’alliance Américano-arabe voulant déclencher une guerre d’extermination. Est-ce pour toutes ses raisons qu’il serait devenu Archibun afin de renverser le Bobun et de s’emparer de Pekigniane?

Archibun (Extrait du guide du voyageur de Pekigniane).

C’est la fonction la plus étrange chez les buns. Son mode désignation en fait toute l’originalité. Pendant un an, l’Archibun exerce un pouvoir absolu sur les kobuns. À la fin de cette période, quel que soit le résultat de son mandat, il est décapité en public. Sa tête est lancée à la foule. La personne qui la ramasse devient le nouvel Archibun pendant un an. Le pouvoir de l’Archibun est important. Il s’occupe de l’entretien de Pekigniane-City, des relations extérieures, sous le contrôle du Bobun et de la Mabun. Il organise les manifestations et les fêtes. Son pouvoir n’est pas qu’honorifique. Il a pouvoir de vie et de mort sur tous les kobuns.

Brandir la vague

Editions du Lys bleu - 2019

Brandir la vague

Science-Fiction, fantastique & terreur

Un adepte de la voie du sabre et du zazen. Une prise d’otages en Thaïlande par des révolutionnaires Khmers rouges. Un journaliste à la recherche d’un scoop. Un couple de navigateurs en mal de rupture avec la vie traditionnelle. La préparation d’un coup d’État en mer rouge. Quelles relations existent-ils entre Anjee, Maï Lee et l’innocente Laure ? Que se passera-t-il à l’heure de la confrontation avec Mike ? Dans l’univers mental, des adeptes des arts martiaux et de la méditation où les gens ne sont jamais ce qu’on croit et ce qu’on raconte n’est jamais la réalité, ce récit d’aventures fait se croiser le monde des navigateurs à la voile et celui des plongeurs sous-marins. Un mélange déroutant, décapant et bouleversant qu’on peut aimer ou haïr mais auquel nul ne peut rester indifférent. Bref, un mélange explosif.

Lilith : La maudite

Editions du Lys bleu - 2018

Lilith : La maudite

Science-Fiction, fantastique & terreur

Lynn Carter, l’ethnologue, réalise une interview de Lilith âgée de quatre milliards d’années. Elle découvre des civilisations disparues et la naissance du monothéisme. Elle est en train de tomber dans un piège diabolique car la séduction et l’érotisme sont les armes de prédilection de Lilith qui ne poursuit qu’un seul objectif : mourir, et cela passe par l’anéantissement de l’humanité.

Lilith est-elle La Maudite comme elle se plait à se qualifier ? Elle est surtout La Maboun cette femme immortelle aux capacités qualitatives et quantitatives augmentées. Ces années de souffrance ne lui ont-ils pas fait connaitre tous les mensonges ? Elle s’évertue à éradiquer Dieu et Adar le Roy des rois, apparus à l’époque de l’Atlantide. Elle a assisté impuissante à l’avilissement de la femme et à l’échec de sa dernière tentative pour donner à l’homme un peu de grandeur : l’anarchisme. Que peut-elle encore espérer si ce n’est mourir ?

Lidji, celle qui a renoncé

Editions du Lys bleu - 2018

Lidji, celle qui a renoncé

Science-Fiction, fantastique & terreur

Elle fut princesse du plus puissant empire. Générale, elle commandait des armées, et volait de victoires en victoires. Amirale, elle voguait sur des flots prometteurs. Guerrière conquérante, elle se forgea son propre royaume. Elle devint même la Laohen, la souveraine du monde.

Elle aimait et se croyait aimée en retour. L’amour peut supporter la disparition de l’être cher. Mais, il ne s’accommode pas de la trahison. Elle avait été manipulée, bafouée, humiliée par celle qui fut son amante de coeur. Après l’avoir séduite, pervertie, elle la trahissait de la façon la plus ignoble.

Avant de passer la porte, elle se retourna une dernière fois sur le monde qu’elle avait connu. Une fois le seuil franchi, elle deviendrait Lidji, Celle qui a renoncé.

Blumberry : L’Archibun – Chroniques de Pekigniane – Tome 4

Editions du Lys bleu - 2017

Blumberry : L’Archibun – Chroniques de Pekigniane – Tome 4

Science-Fiction, fantastique & terreur

Jézabel – La chute du château-lumière

Editions du Lys bleu - 2015

Jézabel – La chute du château-lumière

Science-Fiction, fantastique & terreur

Qui est donc Jézabel ? Est-elle la femme amoureuse de Cecily la Ténébreuse qui l’a initiée et permis de devenir Shobun dans le sur-monde ? N’est-elle pas aussi Rachel, cette femme bafouée et meurtrie dans notre monde qui pleure sa fille ? Quelle reine est-elle devenue, ou quelle malheureuse servante a-t-elle volé la place ? Peut-être, n’est-elle qu’une vulgaire espionne aussi cruelle que ceux qu’elle combat, pour détruire Dieu et le Château-lumière ? Jézabel la Tachetée, est prête à tout sacrifier pour accomplir sa terrible mission.

Guide Pekigniane

Editions du Lys bleu - 2014

Guide Pekigniane

Science-Fiction, fantastique & terreur

Aucune formalité n’est nécessaire. En revanche, certains États interdisent à leurs ressortissants de s’y rendre sans autorisation, depuis la guerre du Psah. Il s’agit notamment des pays producteurs de pétrole. Certaines agences de voyages proposent des tours organisés que nous considérons comme vendus à des prix prohibitifs. En effet, aussi bizarre que cela semble paraître, tous les voyageurs ne pourront pas accéder à tous les sites. Certains auront des expériences enrichissantes, sans aucun risque, que d’autres ne pourront pas avoir. Dans la pratique, il est conseillé de voyager par soi-même.

Brandir la vague

Editions du Lys bleu - 2014

Brandir la vague

Science-Fiction, fantastique & terreur

Un adepte de la voie du sabre et du zazen. Une prise d’otages en Thaïlande par des révolutionnaires Khmers rouges. Un journaliste à la recherche d’un scoop. Un couple de navigateurs en mal de rupture avec la vie traditionnelle. La préparation d’un coup d’état en mer rouge. Quelles relations existent-ils entre Anjee, Maï Lee et l’innocente Laure ? Que se passera-t-il à l’heure de la confrontation avec Mike ?

Dans l’univers mental, des adeptes des arts martiaux et de la méditation, où les gens ne sont jamais ce que l’on croit et ce que l’on raconte n’est jamais la réalité, ce récit d’aventure fait se croiser le monde des navigateurs à la voile et celui des plongeurs sous-marins. Un mélange déroutant, décapant et bouleversant qu’on peut aimer ou haïr mais auquel nul ne peut rester indifférent. Bref, un mélange explosif. Un livre pétri de respect, d’honnêteté, de dérision, d’émotion, de sensibilité, de générosité, de sagesse et d’amour. Un livre humain.

Cecily : L’Hermabun

Editions du Lys bleu - 2014

Cecily : L’Hermabun

Science-Fiction, fantastique & terreur

Seth le diabolique, en avait assez des cultures d’hommes. Alors, il crée un monde de femmes. Il en avait assez de la pensée unique. Alors, il crée les hermaphrodites, le sexomorphisme et le polymorphisme. Il en avait assez des structures sociales traditionnelles. Alors, il crée le trisme légitimant le ménage à trois.

Il en avait assez du monde de frustration. Alors, il crée un monde de plaisir.

Le Bobun pris d’une folie créatrice parachève son oeuvre. Alors, il crée le monde et sa gardienne La Mabun, Lilith la maudite ; l’entre-monde avec Lidji, celle qui a renoncé. Pour le sur-monde, il attend l’Hermabun, Cecily, la ténébreuse.

Retour haut de page